Velours et Burgundy

Voilà l’année 2018 et je n’ai pas encore pris le temps de souhaiter mes vœux, cela dit, mieux vos trop que jamais, comme on le dit. Je ne me lancer dans un bilan de l’année précédente parce que je connais mes erreurs et mes réussites, je sais quelles sont les objectifs que j’ai atteint ou non. Je suis de ces personnes, qui face à leur défaites restent très dures avec elles-même.

Pour cette année, j’ai décidé d’être plus cool avec moi-même et au lieu de me fixer des objectifs à atteindre en une année, je vais avancer étape par étape. m’accorder du temps, accepter les échecs s’il y en a et rectifier ma façon de faire, en gros m’accorder le droit à l’erreur.

Cette année, j’entame ma neuvième année de blogging. C’est fou comme le temps passe et je ne réalise pas encore le chemin parcouru…

Réellement, c’est en 2007, sur le site AuFeminin.com, que mon premier blog a vu le jour et lorsque j’y pense, il n’y a avait rien de joyeux. C’était le blog d’une jeune femme, mère, épouse et femme active, qui tentait de trouver le corps qui lui convenait. On pouvait y lire, son le mal-être, son rapport conflictuel avec la nourriture. Elle cherchait sa place dans une vie qui lui échappait, elle y révélait ses incertitudes, ses faiblesses et ses fantômes.

Il a fallu bien plus qu’un déclic que tout cela change. Et c’est ce que j’ai compris. Il s’agit pas de vouloir autre chose et à attendre bien sagement que ça arrive. J’ai compris qu’il fallait avoir le courage se jeter à l’eau, au lieu de rester figer par sa peur. Le courage n’est pas une chose facile, souvent il est écrasé par la peur. Alors j’ai pincé mon nez et j’ai sauté sans même savoir si une fois arrivée en bas j’aurais pied ou même si je saurais remontrer à la surface.

Et la vérité est que je n’avais pas pied et ça m’a pris de temps pour remonter à la surface et enfin respirer. J’ai même cru que je n’y arriverais pas. Je vous rassure, je n’ai pas quitté mon ancienne vie pour une vie de rêve. Sur la forme peut de choses semblent avoir changé mais dans le fond c’est tout un bouleversement qui s’est produit. J’ai pu devenir la personne que j’aurais toujours dû être. Et si c’était à refaire je le referais mais différemment.

Alors pour 2018, je veux encore plus de changements, parce que je n’ai pas encore atteint mes objectifs. Oui, certains sont difficiles à toucher alors il faut faire preuve de patience et être tenace. Alors, étape par étape…

Pour 2018, je vous souhaite une année riche en réflexions et maturité, une année propice aux changements, à l’évolution, à l’amélioration. Une année sous le signe de l’épanouissement, de la bienveillance et le plus important, une année pleine d’amour et de force.

 

Robe Boohoo Plus – Bottines ASOS (wide fit)

Photographe: Faouzi BOUDRI

Sihem Reguieg

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.