); ga('send', 'pageview');

Jupe à pois et histoire de mollets

Vu le temps déprimant, j’ai décidé de vous laisser souffler et vous épargner les imprimés léopard. Yep, je mets ça de côté, mais un court instant et pour un autre imprimé. Les petits pois. Et dans la famille petits pois, je demande la jupe ! Et en prime une l’histoire de mes mollets, où plutôt le complexe de mes mollets.

Si vous suivez mes publications sur Instagram, vous devez probablement connaitre toute mon affection pour la marque Chiffon de Paris.Cette histoire de coup de foudre, je vous en parlais déjà il y a quelques années (c’est par ici !).

La jupe à pois.

Chiffon de Paris a le don de réunir plusieurs de mes critères dans une seule pièce. Cette jupe par exemple, j’adore sa coupe patineuse et ses poches dont j’suis complètement dingue ! On n’y pense jamais assez mais les poches ça change tout sur un vêtement. Ca le rend plus accessible et plus confortable, en plus de lui apporter « ce truc en plus ». Bien sure, il y aussi l’imprimé. Et si vous aimez l’imprimé, la marque Chiffon de Paris en a fait un thème majeur dans sa nouvelle collection.

Toujours chez CDP, j’ai succombé pour ce sweat blanc, si tellement féminin avec son côté épaule dénudée ! Ça me donne envie de mettre des petits pois partout ce petit look.

Après chaque shooting photo, je trie mes photos, je les scrute et décortique avant de faire une sélection, normal quoi. Avec cette série de photo j’ai réalisé que je n’avais jamais fait attention à mes mollets. Je ne m’avais jamais autant focalisé dessus, comme si c’était la première fois que je les revoyais. Et d’ailleurs, je n’ai pas le souvenir d’avoir fais des looks où on les aperçoit sous cet angle là…

Histoire de mollets.

Quel le problème avec ces mollets ? Bah il y a très longtemps, je n’avais aucun problème avec mes mollets, ni même mon corps (ronde depuis l’enfance). Et pourtant il aura suffit qu’un jour mec se moque de mes mollets en les comparant à ceux d’un footballeur. Voilà l’histoire de mes complexes. Un mec, une vanne et une vie à détester mes mollets. Une vie à les dissimuler. Mais j’avais oublié qu’à cette même époque je pratiquais du volley-ball… en short! Jamais je n’avais perçu mes mollets comme un défaut. Au contraire, ils étaient forts et entraînés.

En y repensant j’me suis marrée. J’ai ri tellement je me suis sentie ridicule de m’être infligée ce complexe durant toutes ces années. Au final je suis incapable de dire si le garçon se voulait insultant ou était juste impressionné par mes mollets. Peut-être même plus musclés que les siens.

Porter une jupe patineuse rouge à pois avec mes mollets de footballeur est certainement l’une meilleure association mode.

Conclusion: même si je ne les cacher plus, j’aime bien mes mollets musclés, finalement.

Sweat-shirt Chiffon de Paris – Baskets compensées Truffle Collection Wide Fit (en vente sur ASOS) – Jupe Chiffon de Paris.

Photographe: Céline Staneli

1 Comment

  • Sonia 11 mai 2019 at 20:23

    Wahoo tu es magnifique, une fois de plus.
    Et tu as de très jolie mollets

    Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :